• Adhérer ou soutenir l'association par un mécénat > Plus d'infos

Programme du festival




lundi 3 juillet 09h00-17h00

"Tango pintado" // "Les Trottoirs de Buenos Aires"

EXPOSITION

CMS (COMMUNAUTÉ MUNICIPALE DE SANTÉ)

FREE

 

Non pas une mais deux expositions à découvrir cette année : les peintures d'Étienne Martin et la collection d'affiches de Jean-Luc Guinamant.

• "Tango Pintado", d'Étienne Martin

À la fois auteur de BD, peintre, illustrateur et infographiste, Étienne Martin vous présente dans cette exposition 12 ans de peintures sur le thème du tango argentin, sa danse de cœur.
Son travail prend racine dans son rapport intime à la danse (Tango Argentin, West Coast Swing, Hip-Hop…) et à la musique (batteur, saxophoniste et chanteur).
Tout est intimement lié, toujours en mouvement. Pour lui, la danse, le tango argentin, c’est d’abord le mouvement qu’il essaye de transmettre dans son geste pictural, nourri sans cesse de ses croquis et ses observations.


• "Les Trottoirs de Buenos Aires", collection de Jean-Luc Guinamant 

19 novembre 1981, 37 rue des Lombards, Paris. Deux Argentins, Julio Cortázar, écrivain, et Edgardo Cantón, musicien, ouvrent un cabaret qui chaque jour, et ce pendant plus de 10 ans, invitera chanteurs·es, musiciens, peintres et poètes argentins. À l’époque, ces artistes quasiment inconnus en France (Ruben Juárez, Susana Rinaldi, Sexteto Mayor, Sandra Rumolino, Horacio Salgán, Mercedes Sosa, Juan José Mosalini, etc.) vont faire vivre un « Buenos Aires querido » pour la plus grande joie des Argentins dont beaucoup ont fui la dictature militaire (1976 – 1983).
Ce café-concert dont les décors sont signés Roberto Plate prend alors le nom Les Trottoirs de Buenos Aires, tango écrit par Cortázar, composé par Cantón et chanté par Juan Cedrón.
Plus tard, en 1986, une danseuse uruguayenne, Carmen Aguiar avec son compagnon, Victor Convalia, vont créer malgré la petite taille de ce lieu des bals tango et initier à la danse de nombreux Parisiens.

Aujourd’hui, Jean-Luc Guinamant, collectionneur d’affiches exposera une dizaine d’œuvres (originales et affiches d’époque) réalisées par des peintres argentins comme Antonio Segui, Perez Celis, Leopoldo Presas.
Ces affiches, méconnues du grand public et même de la communauté tango, sont des témoignages forts de ce lieu mythique qui a accueilli à Paris jusqu’en 1994 toute la culture argentine.

++ Pour en apprendre plus sur l'histoire du café-concert, nous vous rendez-vous au Café Tango du lundi 3 juillet pour une rencontre avec Reynaldo Harguinteguy, son co-fondateur, et Jean-Luc Guinamant [annulation de sa venue au festival].
 

Ces deux expositions seront visibles à la CMS le vendredi 30 juin de 14h à 17h ainsi que du lundi 3 au vendredi 7 juillet, de 9h à 17h. Un vernissage suivi d'un pot est prévu en présence d'Étienne Martin et de Jean-Luc Guinamant [annulation de sa venue au festival].
  le lundi 3 juillet à 11h30.

 


  Lieu   CMS (Communauté Municipale de Santé)
  2, rue Malbec
  31000 - Toulouse

 

Share

En poursuivant votre navigation sur le site tangopostale.com, vous acceptez l'utilisation de cookies.
En dehors d'un message de votre part ou d'une inscription à la newsletter, aucune information personnelle n'est recueillie.